Numéro spécial avec le soutien financier de la commission Européenne et de l’EZA septembre 2011

L’emploi et les publics marginalisés : l’apport de l’économie sociale.

Fondation Trinijove n’ayant pu être présent, Mr
Nebot
le remplace.

La Fondation Trinijove a commencé en 1985 à
travailler sur la formation des publics en difficulté.
Nous avons surtout travaillé sur la conception et la
mise en oeuvre de mesures spéciales
et sur des programmes innovateurs
pour arriver à éviter des situations de
risque social pour des publics
fragilisés. La Fondation travaille
dans des quartiers de la région de
Barcelone et nous travaillons avec un
public sans ressources. Notre
mission est de leur offrir des services
gratuitement.

Un de nos objectifs est de leur offrir
des formations et des informations
ainsi que de promouvoir le travail.
Nous travaillons sur un territoire
défini et nous essayons d’avoir des
liens étroits avec les personnes qui
travaillent sur ce territoire.
Nous créons aussi des espaces éducatifs
et de formation et nous instaurons un
suivi personnel pour aider ces personnes
à s’insérer dans la société et retrouver
une confiance en eux. Trinijove travaille
surtout dans deux domaines : le domaine
social et le domaine du travail. Les gens
seront plus insérés dans la société s’ils
ont un travail et nous voulons donc
surtout promouvoir l’inclusion dans le
milieu du travail.

Domaine social

Plusieurs structures sont mises en place
par la Fondation Trinijove : un centre
d’information pour tous les jeunes, un centre d’art
communautaire, un centre de technolgie et de
communication pour apprendre l’informatique aux
gens qui ne savent pas l’utiliser, le centre Pirmi
spécifique à l’Espagne, des services à l’immigration
en matière juridique, des projets européens.

Domaine du travail

Nous avons 4 grands secteurs d’intervention.
Un centre de travail spécifique
(travail avec des personnes
handicapées), créé pour donner des
services aux personnes qui souffrent
de handicap. Beaucoup de
personnes qui venaient chez nous ne
trouvaient pas d’emploi officiel en
raison de leur handicap. On essaie
de leur procurer des nouvelles
conpétences. Une des particularités
de ce centre est que nous payons nos
travailleurs conformément à un
accord. Par exemple : ceux qui
travaillent en gestion des déchets
gagnent plus ou moins 900 euros
par mois (plus que ce que les accords
officiels prévoient pour les
travailleurs handicapés en Espagne).
Nos grandes activités sont : le jardinage
(13 travailleurs), la gestion des déchets
(37 travailleurs) entre autre à l’aéroport
de Barcelone avec qui ils travaillent
depuis 2001.
28% de la force de travail souffre d’un
handicap.

Une entreprise d’insertion créée
pour donner l’opportunité aux
personnes fragilisées d’acquérir une
activité rémunératrice. Nous avons des
groupes de personnes qui n’ont pas
accès au marché du travail, donc cette
entreprise les emploie, ils ont un contrat
de maximum 2 ans. Trois domaines spécifiques sont
couverts par cette entreprise : jardinage et travail
dans les forêts, gestion des déchets (centre de
recyclage), centres de loisirs pour les personnes âgées travail pour la direction de cette entreprise. Nous leur
assurons également des services sociaux.

Les Services d’inclusion

Nous offrons aux personnes des services qui leur
permettent d’avoir accès au marché du travail.
Nous avons une banque de données d’emploi (offres
à la disposition des personnes et on les aide à
s’incorporer dans nos programmes d’insertion), des
professionnels qui les aident à faire leur recherches
d’emploi sur internet et dans les journaux.
Nous avons le programme Incorpora qui permet
d’insérer des travailleurs via ce réseau sur le marché
du travail, des contacts avec certaines entreprises
dans lesquelles nous essayons que nos candidats
puissent s’insérer.

En 2010, Trinijove a accueilli 130 personnes dans ses
services sociaux et a réussi à intégrer 60 personnes
dans les entreprises avec des résultats fructueux.
Nous avons des parcours d’insertion socioprofessionnels
 : nous travaillons avec des personnes
âgées de 60 ans, avec un suivi personnalisé et des
formations adaptées.

Nous essayons aussi de donner aux jeunes la
possibilité d’un premier accès au marché du travail,
entre autre grâce au programme Jeunes et Futur,
avec des jeunes de 16 à 24 ans et en collaboration
avec une organisation de Barcelone. Nous donnons
aux jeunes des informations sur les emplois
(serveurs, assistants de bureau, assistants de cuisine,
assistants dans les dépôts, la logistique), les
formations à suivre et ensuite ils ont un contrat de
formation de 6 mois qui leur donne la possibilité
d’avoir une première opportunité professionnelle.
Ce programme a commencé en mars de cette année,
70 jeunes ont été reçus et 29 ont été jusqu’au bout
avec à la clé un contrat de formation.

Nous avons également des ateliers d’apprentissage
pour les jeunes qui ont abandonné l’école, des
marginaux, qui vivent dans nos quartiers et qui sont
sous protection juridique ou dans une situation
sociale à risque. Nous les formons par exemple à la
soudure, et nous avons des contacts avec des
entreprises pour que ces jeunes aient des contrats
d’apprentissage. Les résultats de ce programme sont
très positifs, beaucoup de jeunes sont intégrés
chaque année, dont des jeunes en situation
irrégulière pour qui ces ateliers sont une formidable
opportunité de réinsertion.

Le Programme entrepreneurs

Il existe un Programme Inicia qui aide les
entrepreneurs qui veulent créer leur propre société.
On leur fournit les outils et une évaluation
professionnelle de leurs projets.
En Espagne beaucoup de personnes essaient de se
lancer, avec la crise ils n’essaient pas de se faire
engager dans des entreprises, mais plutôt de créer
leur propre société (restaurants, cafés, sociétés
informatiques, …) Nous avons travaillé avec 181
personnes dont 50 qui ont réussi à créer leurs
propres entreprises.
Il esxiste également un Programme IRPF qui permet
de suivre des cours de création d’entreprises, pour
ceux qui veulent apprendre comment fonctionne et
comment créer, gérer une entreprise. On y enseigne
la finance, la gestion, … et tout cela par des
professeurs professionnels dans chaque domaine.

Numéro spécial avec le soutien financier de la commission Européenne et de l’EZA septembre 2011

Les autres titres de ce numéro

Autres Numéros