n°1 juillet 2005

En revues :

Coin lecture

Immigration et nouveau peuplement européen

Trente ans se sont écoulés depuis que, en 1974, à la suite du grand retournement de l’activité économique, l’ensemble des pays industrialisés de l’Ouest européen décidèrent de mettre un terme à l’immigration de travail. On crut à l’époque que cette décision "irréversible" mettait un terme à ce qui n’aurait été qu’une parenthèse dans l’histoire de l’Europe industrielle. Or, plutôt que d’envisager un repli vers leurs pays d’origine, la plupart des familles ont cherché à s’installer en Europe. Et l’Europe n’a pas cessé d’être une zone d’attraction pour les migrants. En fait, constate Albert Bastenier dans l’introduction du dossier "Immigration" de la Revue Nouvelle de mars 2005, l’Europe a toujours été "une terre d’immigration qui feignait de l’ignorer".

La mise au point d’une véritable politique d’immigration, qui ne soit pas commandée uniquement par l’utilitarisme économique ou maîtrisée par des mesures policières, est un point de passage obligé pour toutes les démocraties européennes. Avec des articles de Florence Loriaux et Michel Loriaux (Une nouvelle ère de grands déplacements humains), André Réa (Discriminations positives), Farid El Asri et Felice Dasetto (Le devenir de l’islam européen), Albert Bastenier (l’Europe des appartenances ethniques) …

La Revue Nouvelle, mars 2005
Articles à télécharger : www.i6doc.com (Abonnement : 85 EUR)
Renseignements : Boulevard Général
Jacques, 126 - 1050 Bruxelles.
Tél/Fax : 02/640.31.07

Fin de carrière

La conférence sur la fin de carrière annoncée par le Conseil des ministres extraordinaire de Gembloux en janvier 2004 a été plusieurs fois reportée. Elle a finalement été réouverte le 13 juin 2005 avec la remise aux interlocuteurs sociaux d’une note gouvernementale destinée à la concertation sociale des mois à venir. Dans le Courrier hebdomadaire du CRISP, Thibauld Moulaert remonte aux origines du débat en donnant un aperçu diachronique des différentes situations de travail/hors-travail audelà de 50 ans. Il poursuit en situant le débat actuel dans la lignée de la Stratégie européenne pour l’emploi et de l’activation de l’État social, qui s’est traduite en Belgique par la notion d’État social actif.

Il décrit ensuite, de manière critique, le diagnostic posé par le gouvernement belge, le patronat et les syndicats, et les solutions qu’ils envisagent. Véritable pierre angulaire du débat, le rapport 2004 du Conseil supérieur de l’emploi sert de base à l’analyse et au diagnostic du gouvernement. De leur côté, les partenaires sociaux s’en inspireront ou s’en écarteront en fonction de leurs priorités. En conclusion, l’auteur suggère de se pencher sur l’entreprise d’aujourd’hui pour mieux comprendre la complexité de la problématique de la fin de carrière.

Thibauld Moulaert, La fin de carrière.
Des politiques en débat. Courrier
hebdomadaire (n° 1882).
Renseignements : CRISP, Place Quetelet,
1A - 1210 Bruxelles. Tél : 211 01 80 -
www.crisp.be

n°1 juillet 2005

Les autres titres de ce numéro

Autres Numéros