Numéro spécial avec le soutien financier de la CE et de l’EZA Septembre 2010

Conclusion du séminaire par Monsieur Jean Degimbe,Président du Centre Européen du Travail

Mr Jean DEGIMBE a conclu cette journée de
séminaire.
L’égalité des chances a pris du temps à prendre son
envol au niveau européen. C’est probablement un des
domaines dans lequel on a le plus légiféré du point de
vue social, mais c’est souvent la Cour de Justice ellemême
qui a du imposer aux gouvernements de
respecter les directives.

La machine est lourde à se mettre en train c’est
pourquoi il faut continuer à faire pression en
permanence.
En matière d’égalité des chances, si on stagne on
recule, c’est donc à nous, organisations sociales
européennes, de nous battre auprès des
gouvernements, des patronats et des syndicats
nationaux pour que les choses avancent.

Au niveau européen, les organisations qui
représentent l’ensemble des synidcats européens et
des entreprises sont sans doute favorables au
principe de l’égalité entre les hommes et les femmes,
mais il faut certainement faire pression sur ces
organisations pour qu’elles développent des
initiatives en la matière.

Aujourd’hui sont ici présentes 16 à 17 ONG qui
représentent 11 pays de l’Union Européenne.
Si tous nous intervenions auprès des syndicats
nationaux et patronats nationaux du point de vue de
l’égalité des chances, il y a certainement des choses
qui bougeraient.

Il ne faut pas tout mettre sur le dos des patronnats et
des syndicats qui ne font pas assez, il faut que nous
les aidions en jouant notre rôle, en faisant pression,
et en leur expliquant qu’ils doivent travailler avec
nous, organisations européennes.