n°8 janvier 2008

Dossier : Wallonie-Bruxelles

  

Edito

"Quatre saison d’une Belgique aigre douce"
Denis GRIMBERGHS, Président de la DCWB
Fin du printemps dernier, les électeurs redistribuent les cartes en amplifiant les tendances attendues : du côté francophone, le PS recule tant que tous les autres en profitent, surtout le MR ; du côté flamand le cartel Cd&N – NVA gagne son pari : il est devenu incontournable !
L’été devait servir à digérer ces résultats. On aura beaucoup attendu que le champion Leterme digère sa victoire et enfile son costume du (...)

lire la suite

Démographie et pensions

Chez nous comme ailleurs, il est impossible d’ignorer que notre population vieillit. Certes, on se préoccupe de cette situation. Mais il n’est pas sage, selon Jean Hallet, de se préparer aux conséquences du vieillissement sans se soucier du vieillissement lui-même. On ne peut se résigner devant l’actuelle évolution démographique et rester dans le flou quant à l’avenir des pensions.
Jean HALLET, Président Honoraire de l’UCP, Mouvement social des aînés
Il n’est vraiment plus possible d’ignorer que notre (...)

lire la suite

Les tribulations de l’Exécutif des Musulmans

Le culte musulman a été reconnu en 1974. Il a fallu ensuite 33 ans pour que les imams soient reconnus. La difficulté pour l’Etat était d’avoir un interlocuteur, valable pour l’ensemble de la communauté musulmane, sous la forme d’une instance musulmane belge habilitée à lui proposer des imams.
Jean HALLET, Ancien président du Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme
Par un arrêté du 5 novembre 2007, le roi Albert II a reconnu une première vague de 50 imams qui seront rémunérés par (...)

lire la suite

Wallonie-Bruxelles Je t’aime... Un peu, beaucoup...

Les relations entre la Wallonie et Bruxelles, c’est un peu comme un couple « people » qui fait des déclarations médiatiques sur son amour, qui tente quelques expériences de cohabitation limitée, qui a timidement ouvert un compte commun (que chacun rechigne à alimenter), et qui évoque de temps à autre, du bout des lèvres, un mariage improbable…
Pascal HENRY, Président du Comité de Rédaction
Dans leur album de famille, il y a quelques pages plutôt roses. Epinglons les accords de la Saint-Michel et (...)

lire la suite

Quelques réflexions sur l’avenir de notre système d’enseignement

Existe-t-il un « fil rouge » destiné à guider l’évolution des réflexions nécessaires pour l’avenir du système d’enseignement ? Le cadre – forcément limité de cet article- m’incite à introduire cette question à partir de quelques lectures récentes empruntées à des horizons divers et néanmoins significatifs.
Etienne MICHEL, Directeur général du SeGEC
Les principes prometteurs d’une « charte associative »
Une « charte associative » est actuellement en préparation dans les milieux gouvernementaux.
L’ambition en (...)

lire la suite

Les citoyens francophones comprennent-ils le sens des réformes institutionnelles demandées par les partis flamands ?

Pour « Humanisme & Solidarité », Michel BARBEAUX a demandé à Jean-François DESCHAMP quelle était son opinion à propos d’une éventuelle fusion de la Communauté française et la Région wallonne. Jean-François DESCHAMP, d’abord Conseiller au Cabinet du Ministre des Relations Communautaires (1968-1971), a ensuite occupé les fonctions de chef de Cabinet adjoint de plusieurs Premiers Ministres (1971-1985), et il a été Chef de Cabinet du Ministre des Réformes institutionnelles. L’intéressé a été affecté en (...)

lire la suite

Pauvreté, Wallonie, Bruxelles : chassez l’intrus !

Avant de disserter sur les avantages potentiels d’un rapprochement entre la région de Bruxelles-capitale et la Wallonie en matière de lutte contre la pauvreté, nous livrerons les derniers chiffres parus, permettant d’évaluer l’importance du phénomène dans ces deux régions.
Xavier DUPRET, Chercheur au GRESEA
A l’échelle nationale, les dernières statistiques livrées par des scientifiques indiquent que 12% des Belges seraient aujourd’hui confrontés à la pauvreté. D’après cette enquête et sur base d’un (...)

lire la suite

Dans les relations internationales, wallons et bruxellois ne peuvent se présenter en ordre dispersé.

Avec Mme Marie-Dominique Simonet, entre autres Ministre des Relations Internationales de la Communauté française et des Relations extérieures de la région wallone, Humanisme & Solidarité fait le point sur la fusion des administrations de la région wallone et de la Communauté française pour les relations internationales.
Dominique WEERTS, Secrétaire national du CDH « Mondialisation, Développement et non-marchand ».
H&S : Madame la Ministre, lors de la mise en place des gouvernements des (...)

lire la suite

Nul n’est prophète en son pays...

La crise politique exceptionnelle et les négociations institutionnelles qui la sous-tendent et sont supposées la résoudre jettent une lumière un peu crue sur les avancées réalisées récemment dans le domaine des relations internationales des entités fédérées de la Belgique francophone.
Arnaud GORGEMANS
La crise politique exceptionnelle et les négociations institutionnelles qui la sous-tendent et sont supposées la résoudre jettent une lumière un peu crue sur les avancées réalisées récemment dans le (...)

lire la suite

La Culture dans la Cité. Quelle Culture ? Quelle Cité ?

Devant la perspective d’une réforme de nos institutions, il convient de considérer quelle place devrait revenir à la culture. La question se pose aux francophones dans le cadre d’une meilleure articulation prévue entre la Wallonie et Bruxelles. Elle se pose aussi au plan fédéral, dont dépendent d’importantes institutions communes. Elle se pose enfin au plan international, à commencer par une nécessaire ouverture européenne.
Jean-Louis LUXEN, Président de la Culture du Patrimoine et du Développement (...)

lire la suite

Economie - Culture, Régions- Communautés : Coopération ou antagonisme ?

Rétrospectivement il est intéressant de (re)prendre connaissance de quelques extraits d’une conférence tenue par Michel Hansenne à la Société d’Etudes et d’Expansion le 16 octobre 1979. Michel Hansenne qui a été ministre de l’emploi au sein de plusieurs gouvernements dans les années 80’ a été le premier Ministre-Président du Gouvernent de la Communauté Française.
Qui sommes-nous ? Wallons ? Francophones ? Belges ? ou bien encore Wallons, Francophones et Belges ? et si cela est, dans quel ordre – ou quel (...)

lire la suite

100.000 emplois de qualité, est-ce possible ?

Beaucoup d’entre nous, davantage les femmes que les hommes, doivent faire face à une double journée : une au boulot, une à la maison. En quelque sorte, on cumule plutôt que de partager le temps de travail. Une réponse est de valoriser les services collectifs, par exemple l’offre des crèches. Une autre, complémentaire, est de rendre possible les services à domicile.
Benoit DRÈZE
Quand Michel Hansenne a lancé les agences locales pour l’emploi (ALE) en 1987, il voulait simplement contribuer à lutter (...)

lire la suite

Le système actuel des titres-services répond-il aux besoins ?

« Humanisme & Solidarité » a demandé à Paul Palsterman de réagir à l’article de Benoît Drèze.
Paul PALSTERMAN, Juriste au Service d’études de la CSC
Le système des « titres services » est essentiellement un vecteur pour permettre aux utilisateurs de « services de proximité » de bénéficier d’un avantage fiscal, autrement dit un canal de subvention publique de ces services . A côté de la réduction fiscale accordée aux utilisateurs, le système des « titres services » fait un usage intensif des aides à (...)

lire la suite

Vers une domesticité de services ?

Les titres-services font souvent l’objet de discours élogieux mais il convient de voir plus loin que le nombre d’emplois créés : ils constituent un investissement budgétaire important révélateur d’une certaine vision de la société et d’une manière de concevoir l’emploi et les politiques de l’emploi. C’est pourquoi Vie Féminine a pris position contre ce dispositif.
Soizic DUBOT, Coordinatrice "emploi, revenus et formation", Vie Féminine
Marchandisation coûteuse des services de proximité
Le système des (...)

lire la suite

René Schoonbrodt : un animal politique qui ne perd pas la parole.

A travers un ouvrage qui fait office de bilan de vie, René Schoonbrodt revient sur quarante ans d’une histoire rare, personnelle et collective, celle de l’Atelier de Recherche et d’Action Urbaine (ARAU) qu’il a présidé de 1969 à 1999. Entretien.
Jacques REMACLE, Agence Alter
« Vouloir et dire la ville » paraît à un moment particulier. « En effet, il y a aujourd’hui une résurgence des convictions et des pratiques que l’ARAU a combattues. Nous posions comme question centrale : pour qui fait-on la (...)

lire la suite