n°4 juin 2006

Dossier : Les pouvoirs publics

  

Edito

Un service public performant ?
Christian LÉONARD, Rédacteur en chef
Les affaires qui touchent la gestion des logements sociaux et qui mettent en exergue l’incapacité de certains à éviter les conflits d’intérêt trouvent leurs sources aux fondements de la société et sans doute au plus profond de ce que qui donne un sens à l’existence. Elles traduisent et alimentent deux discrédits, celui de la classe politique et celui du secteur public, et renforcent l’idée que le secteur privé serait un parangon de (...)

lire la suite

Il faut sauver le service public !

Bien plus encore que l’Etat providence, l’Etat opérateur a fait l’objet, en Europe, d’une remise en question totale qui a ébranlé bien des certitudes. Archaïsme, favoritisme, lourdeur, inefficacité, gestion calamiteuse, absence totale de transparence, il n’y a pas eu de mots assez durs pour analyser la malgouvernance des services publics, appelés soit à disparaître soit à être privatisés. Pourtant, l’action d’un Etat régulateur reste indispensable pour que les biens et services essentiels restent (...)

lire la suite

Les entreprises publiques : mode d’emploi

Parce que le marché est imparfait (« laissé à lui-même, le marché s’autodétruit »), parce qu’il est myope (« laissé à lui-même, le marché détruit l’avenir »), parce qu’il est insuffisant (« laissé à lui-même, le marché détruit les personnes »), l’Etat doit intervenir dans l’économie comme régulateur, comme distributeur et parfois comme entrepreneur. Tel est en substance ce qu’écrivait Philippe Maystadt dans les Cahiers pour Demain en 1994. Si cette opinion est aujourd’hui largement partagée, avec certaines nuances, les (...)

lire la suite

La libéralisation des services dans la Communauté européenne. Bilan et perspectives.

Les multiples débats des deux dernières années concernant la directive Bolkestein peuvent occulter des mouvements plus profonds. Si la libéralisation des échanges n’est pas un objectif récent pour les pays européens, elle est devenue un moyen incontournable de satisfaire les ambitieux projets exprimés dans la stratégie de Lisbonne. Rappelons-nous, en mars 2000, réunis au Portugal, les dirigeants de l’UE adoptaient un programme décennal pour que l’Union devienne « l’économie de la connaissance la (...)

lire la suite

Quel enseignement pour demain ?

Les écoles sont-elles concernées par le projet de directive Bolkestein ? Faut-il craindre de voir une école établie dans un pays de l’UE offrir ses services dans un autre pays que le sien ? Et si nous commencions pas appliquer les principes de liberté de l’enseignement prévus dès 1984 par le Parlement européen ? Jean DE BREUCK, Conseiller juridique au service Législation et gestion scolaire du SEGEC
Ni inclus, ni exclu ! (...)

lire la suite

La SNCB survivra-t-elle à la libéralisation ?

Au début du 19ème siècle, avec la montée en puissance des sociétés industrielles, a débuté la grande épopée ferroviaire. A peine un siècle plus tard, la Société des Chemins de fer de l’Etat fonctionnait à côté de sociétés ferroviaires privées, notamment la Compagnie des Chemins de fer du Nord Belge, la Compagnie de Chimay… La population reprochait les dysfonctionnements de ces différentes sociétés, en particulier le retard récurrent des trains, la vétusté et l’insalubrité des locaux mis à la disposition des (...)

lire la suite

RTBF : le nouveau contrat de gestion suffira-t-il pour sortir de la crise ?

La chasse incessante de l’audimat et la course derrière les grandes chaînes privées ont conduit la chaîne publique à la perte de son identité. Un bon contrat de gestion allant dans le sens d’une réaffirmation des valeurs sûres du service public est indispensable pour recréer une radio-télévision de service public populaire et de qualité. Mais ce qu’il faut avant tout, c’est une prise de conscience des instances dirigeantes...
Jean-Paul PROCUREUR, Député régional et communautaire. Ancien journaliste à la (...)

lire la suite

Sans-papiers : les pouvoirs publics doivent réparer leurs erreurs...

Délais disproportionnés de traitement des demandes, enfermement d’enfants en centres fermés, familles en proie à des décisions contradictoires de l’administration... Les manquements de l’autorité publique en matière de gestion des demandes d’asile sont nombreux. Au moment où on s’apprête enfin à raccourcir les procédures, il faut remettre les compteurs à zéro et procéder à une seconde opération de régularisation.
Benoit DREZE, Député fédéral
La Chambre a commencé le 23 mai 2006 l’examen de deux imposants (...)

lire la suite